Tuesday , 7 December 2021

Human Rights Council –48thSession

GD Item4 

24 septembre 2021

L’application des Droits de l’Homme et, en particulier, le principe de l’égalité sans discrimination, sont d’une importance primordiale pour la réalisation de l’objectif de développement durable 4 qui vise à assurer une éducation de qualité à tous, y compris aux minorités linguistiques.

Nous regrettons que l’article 27 du Pacte International relatif aux droits civils et politiques et la Convention des droits de l’enfant ne soient pas appliqués par l’Etat Iranien. Aujourd’hui, les enfants des minorités ethniques en Iran, notamment en Azerbaïdjan, ne pourront pas commencer la classe dans leur langue maternelle.

Alireza Farshi qui a revendiqué le droit à l’éducation dans la langue maternelle est emprisonné malgré ses problèmes de santé et sa grève de la faim.

  • Le 13 septembre 2021, jour de l’ouverture de la 48è session du Conseil des Droits de l’Homme, le Secrétaire du Conseil Suprême de la Révolution Culturelle d’Iran a annoncé la décision du Président iranien d’abandonner définitivement l’Agenda 2030.

De fait, 70 % d’enfants ethniques n’accèderont pas à une éducation de qualité, spécialement les Turcs azerbaïdjanais.

Le refus de l’Agenda 2030 par la RI est une immense déception pour nous.

En conséquence, nous demandons que les Nations Unies obligent la RII à respecter les pactes et conventions qu’il a ratifiées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *