Tuesday , 7 December 2021

Human Rights Council –48thSession

GD : Item 9 – Les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée

Merci

La littérature et l’idéologie racistes sont constamment produites et reproduites dans la société iranienne. Les droits des minorités ethnique ne sont pas reconnus ou définis dans la constitution de la RII.

Ainsi, le plan discriminatoire « suffisance dans la langue farsi », est imposé par le vice-ministre de l’enseignement primaire dès l’entrée en école pour les enfants des minorités ethniques. Les manuels scolaires sont imprégnés d’esprit raciste et discriminatoire.

En outre, l’intolérance environnementale virtuelle envers les minorités ethniques comme les Turcs azerbaidjanais est d’une grande brutalité.

 A ce jour, les minorités ethniques en Iran continuent de subir différentes formes de racisme dans leur nouvelle définition tel le mépris de la langue, de la culture, et des inégalités sociales, économiques.

Aujourd’hui, la langue de la nation azerbaïdjanaise fait l’objet d’humiliations et d’insultes dans les médias, le sport et autre.

Les protestations en Azerbaïdjan sont principalement induites par le racisme et la discrimination en Iran car ils sont systématiquement introduits par les autorités iraniennes alors qu’un tiers de la population iranienne est turque.

Selon l’Arc, la République Islamique d’Iran doit assurer une éducation inclusive et sans discrimination. Elle doit prendre des mesures immédiates et efficaces pour lutter contre la discrimination raciale et l’intolérance faites aux minorités ethniques et nationales.

Merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *